Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adoptez-nous !

filou15.jpg
Mes protégés ont leur blog :

la Tribu Velue

Le jeu des 7 différences

Il existe 7 différences entre les 2 personnages.
Sauras-tu les retrouver ?

Causes, toujours

Campagne blog sans pub

Fondation 30 Millions d'Amis pour la protection des animauxClicAnimaux.com - Cliquer pour DonnerAssociation pour le Don d'Organe et de Tissus humains Image hébérgée par http://www.lamaisondesanimaux.net

5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 09:28

Si tu me lis de temps en temps, tu admettras sans doute que je ne suis pas femme à fuir ses responsabilités.
Jusqu'à récemment, quand j'avais un accrochage en voiture, je faisais un constat et j'admettais mes tords quand j'en avais. Et bien, c'est fini ! A partir d'aujourd'hui, je me sauverai comme une voleuse et je te conseille vivement d'en faire autant.

Je vais te raconter pourquoi il est judicieux de ne pas faire de constat si tu es dans ton tord et que ton véhicule est réparable à moindres frais.

Mardi soir, je circulais dans une rue à une seule voie avec des voitures stationnées des deux côtés. Un abruti a ouvert sa portière conducteur au moment où je passais à sa hauteur, il a donc bousillé mon rétroviseur et ma carrosserie.

Sa seule et unique défense à été d'affirmer que je roulais trop vite [sic !] et il a refusé de faire un constat.
Comme il est tout simplement parti en laissant son véhicule en stationnement, j'ai photographié sa voiture, sa plaque, son attestation d'assurance (il est à la MAIF) et j'ai rédigé le constat en précisant qu'il avait refusé de signer. Ensuite, j'ai été interroger les gardiens du bâtiment le plus proche qui m'ont donné (bien innocemment) son nom et son adresse quand je leur ai décrit le véhicule qu'ils ont immédiatement identifié.

Je suis allée voir mon assureur (la MAAF), persuadée d'être dans mon droit. J'ai alors découvert que, bien qu'assurée tous risques, j'allais devoir régler la franchise, qu'aucune action ne pourrait jamais être intentée contre l'abruti si, une fois contacté, il ne reconnaissait pas les faits et qu'en plus de tout, je subirai un malus l'année prochaine car, à défaut d'un tiers incriminé, la responsabilité de l'accident me sera intégralement imputée.

Je suis bien sur allée immédiatement au commissariat vérifier les dires de mon assureur et j'y ai découvert que, du moment que l'abruti ne s'était pas enfui sans m'adresser la parole mais qu'il avait "discuté" avec moi, il n'y avait pas non plus de délit de fuite.

Clairement, je me suis fait percuter par un abruti qui est à 100% en tord, il s'est comporté comme un gougnafier et comme un escroc, et c'est moi qui vais devoir supporter intégralement la responsabilité qu'il a simplement refusé d'assumer.

Ce matin, j'ai rappelé la MAAF pour avoir des éclaircissements.

La MAAF : "Effectivement, si l'autre conducteur ne reconnait pas ses tords, vous aurez la franchise à régler et un malus".
Moi : "Pourquoi un connard qui a refusé de faire un constat reconnaitrait ensuite ses tords ?"
La MAAF : "En effet, mais sans témoins..."
Moi : " Témoins ou pas, les rares fois où j'ai eu un accrochage, j'ai fais un constat, que j'aie une part de responsabilité ou pas, je suis la seule ou quoi ?"
La MAAF : "En effet, c'est assez rare".
Moi : "Vous êtes en train de me dire que, la prochaine fois que j'aurais un accrochage et que j'y aurais une part de responsabilité, j'ai tout intérêt à m'en aller sans rien admettre pour peu que je prenne la précaution d'adresser la parole à l'autre conducteur pour ne pas être accusée de délit de fuite ?"
La MAAF : "Heu..."

Ensuite, j'ai appelé la MAIF pour leur raconter l'histoire et tenter de les faire intervenir, non pas dans l'espoir que mon problème les touche mais en supposant qu'ils comprendraient qu'un assuré malhonnête risque fort de l'être également envers son assureur.
Pour la MAIF, je ne vais pas te retranscrire notre conversation, on peut la résumer à une seule phrase : "On n'en a rien à foutre !"

Clairement, que me reste t-il à faire ? Prendre les réparations à ma charge et me faire justice ?
Je connais sa voiture, son nom, son adresse, son numéro de téléphone et même la composition de sa famille, il ne sait strictement rien de moi, ça ne devrait pas être trop compliqué de lui pourrir la vie sans avoir, moi non plus, à reconnaitre le moindre tord...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

croc 06/05/2013 08:57

il va peut-être malencontreusement croiser le chemin d'un jeu de clés pervers qui va lui rayer sa carrosserie sur toute la longueur ? ma soeur a eu le même genre de mésaventure que toi, et le coup des clés, s'il n'a pas arrangé les choses avec le crétin, lui a fait un bien fou.... OK j'arrête de dire des insanités.....

nicole 25/06/2012 13:52


Ah que c'est énervant ce genre de truc, quand je lis ça ,je suis contente de ne pas avoir de voiture !


Bisous 


Nicole 

Chatdesîles 19/05/2012 15:39


Et bien moi la MAAF

le majeur 09/05/2012 17:30


voilà un beau vide juridique qui encourage les lâches et les malhonêetes... pitoyable.

Pupucefreewoman 19/04/2012 13:58


C'est aberrant ! Et bien triste de constater qu'une mentalité pareille soit si répandue.


Finalement, "La Route", ça peut vite venir...

Articles Récents

Les points communs ...

Les points communs entre moi et le crocodile ?
L'humain qui partage ma vie prétend qu'on est tous les deux courts sur pattes avec une grande gueule.

Selon L'humeur